RÉSEAU DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR CATHÉTER PÉRINERVEUX
contacter SOS DOULEUR DOMICILE  
  Presentation de SOS DOULEUR DOMICILEL'association SOS DOULEUR DOMICILELe fonctionnement de SOS DOULEUR DOMICILELe financement de SOS DOULEUR DOMICILEToute l'actualité de SOS DOULEUR DOMICILE et des cathéters périnerveuxSOS DOULEURS DOMICILES : Les URL indispensablesLes reseaux de sante  
Generalites sur le catheter perinerveuxL'interet du catheter perinerveuxL'utilisation des catheters perinerveux a domicileLe gain economique des catheters perinerveuxLa reglementation sur l'utilisation des catheters perinerveux a domicileLa formation : une priorite de SOS DOULEUR DOMICILEOULEUR DOMICILELa revue de presse de SOS DOULEUR DOMICILEBibliographie sur les cathéters périnerveux et sur la douleur
Espace ProCréez votre compte
   LE GAIN ÉCONOMIQUE     


Un malade inclus dans le réseau SOS DOULEUR DOMICILE coûte en moyenne à l'heure actuelle 110 € par jour.
Cette somme englobe l'ensemble des soins infirmiers, les médicaments utilisés, le matériel, et le fonctionnement de SOS DOULEUR DOMICILE.

Pour l'artéritique, un séjour dans un établissement public pour amputation coûte entre 5.000 et 10.000 € en fonction du site de l'amputation.
Ces chiffres ne tiennent absolument pas compte des séjours itératifs de ces patients pour des raisons uniquement analgésiques, ou d'observation des plaies.
Elles ne tiennent pas compte non plus du risque de complications que génère ce type d'hospitalisation (par exemple : séjours en réanimation, hospitalisation en médecine, maladies nosocomiales ...).
Elles ne tiennent pas compte non plus des dépenses liées aux soins de suite de ces interventions (soins infirmiers, médicaux, pharmacie ...).

La prise en charge de ces patients par le réseau permet de diminuer le nombre d'hospitalisations, ce qui est directement montré par la stabilisation des amputations.

On observe également des durées moyennes de séjours plus courtes, générant des GHM (Groupes Homogènes de Malades) moins élevés.

Durées moyennes de séjour à la clinique St Joseph concernant
la chirurgie vasculaire chez le patient diabétique ou non

Avant 2002, la comparaison des dépenses générées par un malade maintenu à domicile (avec une prise en charge de type SOS DOULEUR DOMICILE) et une hospitalisation variait entre 300 et 900 € par jour en fonction de l'établissement. Actuellement, il est difficile de chiffrer précisément cette différence.
Cette prise en charge à domicile semble générer des économies de santé malgré le forfait par pathologie. Le bénéfice en terme de qualité de vie doit être également étudié. Des études pharmaco-économiques sont en cours.

En 2005-2006, 6123 journées d'hospitalisations (unités de court séjour, médecine, convalescence, rééducation ...) ont été évitées, ce qui a été inévitablement source d'économies (diminution de la morbidité et de la mortalité hospitalières).

Par ailleurs, il n'est pas possible actuellement d'évaluer l'impact économique et social de ce traitement de la douleur. Mais comme nous avons coutume de le dire, un patient maintenu à domicile est un patient socialisé, non déraciné, entouré par la famille.
La mutualisation des moyens avec des réseaux s'occupant de patients similaires (gériatrie, soins palliatifs ...) va également dans ce sens.


 
MSA de la Charente