RÉSEAU DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR CATHÉTER PÉRINERVEUX
contacter SOS DOULEUR DOMICILE  
  Presentation de SOS DOULEUR DOMICILEL'association SOS DOULEUR DOMICILELe fonctionnement de SOS DOULEUR DOMICILELe financement de SOS DOULEUR DOMICILEToute l'actualité de SOS DOULEUR DOMICILE et des cathéters périnerveuxSOS DOULEURS DOMICILES : Les URL indispensablesLes reseaux de sante  
Generalites sur le catheter perinerveuxL'interet du catheter perinerveuxL'utilisation des catheters perinerveux a domicileLe gain economique des catheters perinerveuxLa reglementation sur l'utilisation des catheters perinerveux a domicileLa formation : une priorite de SOS DOULEUR DOMICILEOULEUR DOMICILELa revue de presse de SOS DOULEUR DOMICILEBibliographie sur les cathéters périnerveux et sur la douleur
Espace ProCréez votre compte
   LA TECHNIQUE UTILISÉE     


Pour des raisons de sécurité, il est communément admis qu'une infusion continue d'anesthésique locale administrée par le cathéter périnerveux en place est préférable à  des injections discontinues.

Parmi les dispositifs disponibles sur le marché, on distingue :
- les dispositifs élastomériques à  usage unique à  changer toutes les 48 à  72 heures
- les dispositifs électroniques (PCA)

Les dispositifs élastomériques :

Ce sont de petits ballons remplis avec le produit analgésique, qui vont permettre une infusion continue par les seules propriétés élastiques de la membrane du réservoir. Ils ne nécessitent pas d'électricité (ni de piles). Il n'y a pas d'alarme. Le seul témoin de fonctionnement est l'analgésie du patient et le dégonflement progressif du ballonnet .
Ils peuvent être à  débit fixe ou variable. Certains ont même une fonction ACP (Analgésie Contrôlée par le Patient).
Seuls les dispositifs à  débits fixes sont pour le moment remboursés par l'Assurance Maladie.

Les dispositifs électroniques :

Ce sont des pousse-seringues perfectionnés, permettant un réglage plus précis du débit. Ils ont un réservoir plus important permettant des durées de perfusion plus longues.
Ils sont munis d'alarmes. Ils nécessitent une sources d'énergie pour fonctionner.

L'utilisation d'un diffuseur élastomérique ou d'une pompe électronique dépend du médecin prescripteur et des indications ayant nécessité la pose du cathéter.
Le protocole de remplissage est fonction du dispositif utilisé.
Par contre, la connexion d'un dispositif quel qu'il soit au cathéter, est régie par des règles d'asepsie très strictes, dictées par les protocoles de soins.


 
MSA de la Charente